DAILYKARABAKH
Tout pour la justice!
 

Expert israélien: Position destructive d’Arménie sur la régulation du conflit du Haut-Karabagh oblige Azerbaïdjan de se mettre aux autres moyens de pression

“La pratique des négociations menées entre Azerbaïdjan et Arménie dans les dernières années montre que nous ne devons pas attendre du progrès dans la régulation du conflit du Haut-Karabagh dans le futur proche. Il est difficile de croire le consentement final sur principes généraux relatif au traité de paix conclu entre les parties dans le futur proche ”.

Cette opinion a été exprimée par Arye Gut pendant son interview pour dailykarabakh .

A.Gut a ajouté que position destructive d’Arménie sur la régulation du conflit du Haut-Karabagh oblige Azerbaïdjan de se mettre aux autres moyens de pression: “Le fait de la participation de diplomatie d’ Azerbaïdjan dans les négociations confirme qu’il y a de l’espoir. Mais il y a toujours un fin dans les procès longues. Nous avons des informations sur les dépenses de défense
d’ Azerbaïdjan et cela montre que la régulation par voie pacifique du conflit du Haut-Karabagh s’atténue”.

Expert israélien a indiqué que, avant quelques années le président d’ Azerbaïdjan avait le but d’égaler les dépenses militaires du pays avec toutes les dépenses du pays arménien donc son but a été réalisé. Dans le présent, les dépenses militaires d’Azerbadjan sont plus de 50 pour cent de tout budget d`Etat d’Arménie: “C’est un fait que les dépenses militaires sont à la première place au budget d`Etat d’ Azerbaïdjan et on peut comprendre cela. Les derniers procès ayant lieu dans
la “ligne de contact” des armées affirment que les mesures de rétorsion contre les occupants armeniens dans les territoires occupés seront fortes et violentes. A mon avis Arménie a des grandes pertes mais les arméniens garde cette information secrète comme toujours. C’est pourquoi il est clair que Bakou officiel ne s’accordera jamais avec statu-quo dans la region et Arménie doit comprendre qu’ Azerbaïdjan n’a pas de patience et Bakou officiel a le droit non
seulement pour se défendre mais aussi libérer en vertu des normes internationales du droit les territoires d’Azerbaïdjan occupés par les envahisseurs arméniens”.

Selon lui, la position de Bakou dans les négociations sur la régulation du conflit et les intérêts nationaux se composent de sortir les Forces armées arméniennes des territoires occupés d Azerbaïdjan et retourner les réfugiés azerbaidjanais dans leurs provinces natales: “ Bakou officiel est prêt à donner haut statut d`autodétermination au Haut-Karabagh au sein de l`Azerbaïdjan”. La forme et niveau de statut doivent être déterninés dans les négociations menées sous l`égide du Groupe de Minsk de l`OSCE. C’est dommage que le Groupe de Minsk
de l`OSCE n’a aucune activité sur la régulation du conflit et il n’a pas de capacité pour influer à l’Arménie relative à cette questionne”.

Partager nouvelles